Epuisement maternel : comment l’éviter ?

Lorsqu’une mère a le sentiment d’être constamment épuisée, cela n’a rien d’étonnant. Elle court dans tous les sens entre les obligations de maman et de femme active. Les mères ont cette manie de vouloir tout gérer. Au final, elles finissent par craquer. Comment éviter l’épuisement maternel ? On vous livre les bons conseils. 

Contents

L’épuisement maternel : un phénomène de burn-out

Source image : pixabay

Le burn-out peut être parental ou professionnel. Il touche n’importe quelle personne dans ce monde dicté par la performance et par l’urgence. Les mères sont les premières à être touchées par l’épuisement mental ou burn-out et surtout les mères actives. La plupart d’entre elles ont renoncé à leur travail pour s’occuper uniquement de leur foyer et de leurs enfants à cause du burn-out. Il est possible tout de même d’allier vie professionnelle et vie personnelle avec un peu d’organisation. Lorsqu’on subit une pression considérable entre responsabilité maternelle et pression au travail. Le syndrome d’épuisement professionnel affecte le physique, le mental et l’émotionnel. Il survient lorsqu’on fait un investissement prolongé dans des situations de travail stressantes sur le plan émotionnel. Pour trouver des astuces sur les mamans, consultez un Blog femme.

A voir aussi : L’efficacité de l’hypnose en médicine alternative

Evaluer son niveau d’épuisement

Lorsqu’on veut éviter l’épuisement maternel ou d’éviter d’aggraver sa situation, la première étape de faire une évaluation de son niveau d’épuisement. On continue à s’épuiser lorsqu’on a énormément d’énergie. Ainsi, on se consume à petit feu. Pour éviter la fatigue, il faut s’alerter face à certains signes : 

  • Etre constamment sur les nerfs.
  • Se sentir plus épuisée que la veille au réveil.
  • Avoir fréquemment des pertes de mémoire.
  • Des difficultés d’endormissement.
  • Manque d’appétits ou envie fréquente de fringales.

Savoir organiser sa vie de famille

Il faut adopter une routine matinale qui lui est propre. On met en place un rituel de 30 min tous les jours pour ranger le désordre à la maison. On lutte efficacement au stress engendré par une maison désordonnée. On identifie ses priorités pour réduire les contraintes liées à un emploi de temps surchargé. On fait une liste des choses à faire le lendemain pour mieux organiser sa journée. Ainsi, l’organisation doit se faire la veille pour éviter de tout faire en même temps le matin avant de sortir de la maison. Une fois arrivée à la maison, il est important de se déconnecter du travail et il est aussi indispensable d’éteindre son téléphone pour ne pas être constamment dérangé. On se concentre sur les tâches ménagères et sur les enfants. 

A lire également : L’efficacité de l’hypnose en médicine alternative

Accorder du temps pour soi

Que ce soit le matin ou le soir, on doit penser à son bien-être. Le matin, avant de démarrer les tâches ménagères, il faut prendre le temps de faire du jogging ou de prendre une douche. Faire de la marche permet de mieux gérer son stress. Enfin, le soir, on s’accorde au moins 1 heure ou 30 minutes pour faire quelque chose qu’on aime avant d’aller au lit. 

Le Labs

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Maecenas porttitor congue massa. Fusce posuere, magna sed pulvinar ultricies, purus lectus malesuada libero, sit amet commodo magna eros quis urna.
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.