Intolérance au lactose : par quoi remplacer les produits laitiers ?

La tolérance au lactose concerne environ une personne sur vingt en France. Elle se contracte généralement après l’âge de 3 ans et peut disparaître naturellement au bout de quelques années. Mais les produits à base de lait figurent parmi les principales sources de calcium et la carence de ce dernier peut produire des conséquences graves pour la santé. Heureusement il existe différentes alternatives saines aux produits contenant du lactose ou de la caséine.

Comment se manifeste l’intolérance au lactose ?


L’intolérance au lactose ou l’allergie aux produits laitiers correspond à une déficience en lactase, une enzyme naturellement présente dans l’intestin qui permet de digérer le lait d’origine animal.

Au lieu d’être digéré, le lactose est transformé en produit de fermentation (hydrogène qui est un agent toxique) par les bactéries intestinales. Cette intolérance ne signifie pas toujours que la victime ne doit absolument pas consommer de produits laitiers, mais il faut strictement restreindre les quantités ou de retirer les lactoses.

Si elle mange une quantité au-dessus du seuil de lactose digérée par son organisme, des problèmes de digestions (diarrhées, nausées) et des douleurs abdominales peuvent se manifester à cause de la fermentation. En réalité, une grande variété d’aliments contient du lactose (gâteaux industriels, boissons hygiénique, chips, pâtes, charcuteries, sucreries…) mais en faible quantité. Il existe sur le marché des yaourts, des fromages et autres produits laitiers préparés avec du lait sans lactose.

Les substituts aux principaux produits laitiers

Le lait

Le lait de vache est très facile à remplacer par rapport aux autres produits à base de lactose. Le plus souvent, on le remplace par du lait végétal : lait de soja, d’amandes, de riz, d’avoine, de coco… La plupart de ces laits végétaux peuvent servir dans toutes les préparations où on a besoin de lait (yaourt, flan, sauce blanche…) et les entremets lactés. Il suffit d’avoir la bonne technique et de bien contrôler le dosage. Pour les recettes « salées », on se tourne plutôt vers le lait de soja, quant aux plats sucrés, le lait de riz ou le lait d’amande sont excellents.

Le beurre

Les beurres sans lactose ni crème sont quasi omniprésents sur le marché. Ils sont faits à base d’huile végétale comme huile d’olive et peuvent tout aussi bien servir pour la pâtisserie que pour tartiner. On peut aussi mélanger avec du beurre classique qui contient généralement une faible quantité de lactose. Vous trouverez aussi du beurre à base d’huile de coco présent dans les magasins diètes ou végétariens.

La crème fraîche

Il existe désormais des revendeurs diététiques qui vendent des crèmes végétales liquides ou épaisses conçues pour la cuisine. Ils sont également faits à partir de laits végétaux, d’huiles et d’épaississants naturels (crèmes de soja, d’avoine, de riz). Un mélange de 2/3 de lait végétal avec 1/3 d’huile d’olive peut aussi remplacer de la crème fraîche.

Les fromages

Remplacer le fromage est parfois difficile pour ceux ayant une alimentation sans laitages. Les fromages sans lait et sans gluten existent bel et bien mais ne permettent souvent pas à effectuer des spécialités comme la raclette par exemple. Pour remplacer le parmesan, la mozzarella ou le fromage râpé, certaines optent pour la levure de bière en paillette ou le tofu fumé sous différentes formes.

Les yaourts

Des yaourts nature ou aromatisés à base de soja sont disponibles dans le commerce, tout comme des desserts de type crème au chocolat ou au caramel sans lait. Pour les crèmes glacées, on mise surtout pour les sorbets de fruits épaissis.